Tout Costa Rica BLOG

Itinéraires au Costa rica. Préparer son voyage grâce à 1000 expériences vécues.

PREMIER VOYAGE AU COSTA RICA DU 15 FEVRIER AU 8 MARS 2022 (21jours)

Nous sommes de retour depuis quelques semaines déjà, nous avons repris nos habitudes mais nous avons encore plein de magnifiques souvenirs en tête.
Nous avons construit notre voyage en prenant beaucoup de renseignements sur Tout Costa Rica, en lisant les récits, en tenant compte de tous les échanges sur le forum et nous remercions toute l’équipe de leur aide.
Nous avons largement amorti la carte TCR avec les activités et les hôtels proposés.
Nous sommes un couple de 63 et 64 ans. Nous avons beaucoup bougé. Nous ne sommes pas adeptes des longues heures sur les plages mais nous avons eu le temps d’apprécier quelques baignades.
Nous avons aussi adapté nos horaires : Nous étions souvent levés avant 6h (il fait déjà jour) pour démarrer les activités, éviter le monde et mieux profiter des animaux. Les activités et les lieux de visite s’arrêtent tôt dans l’après midi et la nuit tombe vite.

Voici notre itinéraire et nos points de chute :

1 nuit à Alajuela (chez Pierre B&B) - coût = 30 dollars pdj inclus
2 nuits à El Castillo près du volcan Arenal (Hotel Essence Arenal-liste TCR) – coût = 81,60 dollars
1 nuit à Bijagua (Cabinas Cascada Rio Celeste-Résa Booking) - coût = 40 dollars pdj inclus
3 nuits à Monteverde (Hotel Valle Escondido Nature Réserve-liste TCR)- coût = 380 dollars pdj inclus
2 nuits à Manuel Antonio (Blue Morpho House – Résa Booking) - coût = 71,20 dollars
3 nuits à Bahia Drake (Cabinas Murillo-liste TCR) - coût = 166 dollars pdj inclus
1 nuit à San Gerardo de Dota (Miriam’Quetzal -liste TCR) - coût = 75 dollars diner et pdj inclus
1 nuit à Cartago (Casa Irazu – Résa Booking) - coût = 40 dollars
4 nuits à Cahuita (El Colibri Rojo – liste TCR) – coût = 188,26 dollars
2 nuits à Tortuguero (Hotel Miss Junie -liste TCR) - coût = 104 dollars pdj inclus
1 nuit à Alajuela (chez Pierre B&B) - coût = 30 dollars pdj inclus



J1 : Départ de Paris. Vol Air France direct. Arrivée à San José à 18h30. Navette TCR jusqu’à chez Pierre B&B (confort sommaire mais base pratique)

J2 : Briefing TCR. Notre circuit était complètement bouclé, le briefing nous a permis de récupérer quelques adresses ou contacts supplémentaires. Nous avons aussi acheté la carte routière, bien utile en complément aux GPS ou autres applications pour trouver sa route. Récupération du 4X4 loué via TCR et départ vers le volcan Arenal où nous arrivons en fin d’après midi, juste pour le coucher du soleil. A l’hôtel Essence Arenal avec une vue exceptionnelle sur le volcan, nous dormirons dans une grande tente posée sur une plateforme en bois en bordure de foret. Diner à l’hôtel.

J3 : Nous sommes réveillés à 5h30 par des « rugissements » qui se révèleront être des cris des singes hurleurs mais aussi par de nombreux chants d’oiseaux… Après le petit déjeuner, direction l’Arenal Observatory Lodge et ses sentiers, au pied du volcan. Celui ci est parfaitement dégagé. Puis direction La Fortuna pour y déjeuner. Fin d’après midi et diner au Baldi Hot Springs.

J4 : Les singes hurleurs sont un peu plus éloignés ce matin mais aussi matinaux que la veille…
Nous démarrons la journée par un tour de la propriété de l’hotel qui est aussi une ferme biologique.
Puis visite très intéressante du « Butterfly Conservatory » situé aussi à El Castillo avec ses serres d’élevage de papillons dont le magnifique Morpho Bleu mais aussi différentes sortes de grenouilles. Un sentier nous permet de voir un groupe de singes hurleurs, probablement les responsables de notre réveil…
Nous quittons l’Arenal pour nous diriger vers le volcan Tenorio, en longeant d’abord le lac puis en bifurquant à Nuevo Arenal pour remonter vers San Rafael de Guatuso par une piste un peu défoncée (route 143). La route est plus longue mais plus dépaysante. Avant d’arriver à notre hébergement, nous faisons un arrêt au bord de la route pour voir « l’Arbol de la Paz », un arbre gigantesque de 400 ans. Il pleut et le terrain est gadouilleux. Le franchissement d’un pont nous permet déjà d’apercevoir la couleur caractéristique du Rio Celeste. Les « Cabinas Cascada Rio Celeste »(chambres aménagées sous l’habitation des propriétaires) se situent à 10 mn à pied de l’entrée du parc Tenorio.
Nous poussons la balade jusqu’à Bijagua pour prendre un délicieux jus de fruits.
Fin de journée pluvieuse. Diner dans le restaurant Metamorphosis tout près des Cabinas.

J5 : Après une grosse averse et un bon petit déjeuner préparé par nos hôtes, nous partons sous un temps menaçant vers le parc. La propriétaire a peur que la pluie ne nous permette pas de voir la cascade sous ses meilleures couleurs. Mais le miracle a lieu. Il s’arrête de pleuvoir, les nuages bas se dissipent et nous pourrons découvrir cette magnifique cascade et son eau bleue ainsi que le reste du parc. Le soleil fera même quelques percées.
Au cours de la visite nous retrouverons des français qui étaient au briefing TCR le 1er jour. Nous étions à l’entrée du parc à son ouverture à 8h, ce qui nous a permis d’éviter la foule croisée sur le chemin retour.
Nous quittons Bijagua pour notre prochaine destination : Monteverde. Nous nous y rendrons en prenant la route 927 par Tierras Morenas, une piste qui traverse de grandes étendues d’élevage de bovins avant de redescendre vers le lac Arenal.
3 heures pour faire 100 Km et nous voici à Santa Elena. Notre hotel pour les 3 prochaines nuits (Valle Escondido Nature Réserve hôtel) est situé sur une réserve, avec une vue splendide sur la foret et la péninsule de Nicoya. Diner à l’hôtel.

J6 : Nous avons rendez vous à 8h avec Rafael, notre guide qui parle français, à la réserve Curi Cancha. Rafael est génial, donne beaucoup d’explications sur les animaux et les plantes, nous avons pu voir de nombreux animaux : beaucoup d’oiseaux dont le quetzal, paresseux, singes araignées. Il nous a ensuite transmis des photos d’animaux prises au cours de la visite grâce à sa longue vue et son téléphone.
Pause déjeuner à Santa Elena.
Promenade dans la réserve privée de notre hôtel.
A 17h30, nous retrouvons Rafael, pour une nouvelle visite guidée au refugio de vida silvestre. Il fait bientôt nuit noire et sommes entourés de lucioles… Nous verrons des oiseaux endormis, un tucu tucu (insecte aux yeux luminescents), un insecte feuille, un porc epic, un opossum, serpents, grenouilles, tarentules et un paresseux qui se déplace plutot rapidement. Magnifique visite !

J7 : Notre journée commence par la visite de la plantation « cafe de monteverde », organisée en coopérative de 15 familles et très engagée dans le respect de l’environnement durable, avec une petite dégustation en fin de visite.
Notre journée se poursuit au Selvatura Park pour une après midi de sensations. Nous avons pris un peu d’altitude et le temps s’est couvert. Nous commençons le parcours de ponts suspendus au dessus de la canopée. Suspendus entre 20 et 30 mètres de hauteur, certains ponts font plus de 100 mètres de long. Peu de monde et un sentiment de sérénité au milieu de cette végétation. Une grosse averse et les nuages bas nous permettront de réaliser ce que peut signifier la forêt de nuages.
Suite de l’aventure avec un circuit de 13 tyroliennes. Les plus longues font 800 et 1000 mètres . Le rythme est un peu speed, surtout au début mais l’organisation est bonne et sécurisante. On survole les arbres… Très impressionnant ! On peut aussi, si on a le cœur bien accroché, faire le « saut de Tarzan » .
Nous allons prendre un verre au « Tree house » (bar construit autour d’un arbre) pour se remettre de nos émotions. Et la soirée se terminera au restaurant de notre hôtel.

J8 : Journée de transition. Nous quittons Monteverde mais avant de partir, nous allons voir une curiosité locale : le ficus root bridge. Situé derrière le magasin Mega super, nous avons pu y accéder par un sentier un peu abrupt, en suivant un panneau sur la route. L’arbre étend ses racines au dessus de la rivière. Nous avons pu y accéder gratuitement mais il semble que parfois l’accès soit payant.
Aujourd’hui, nous prenons la route de Quepos en longeant d’abord le golf de Nicoya. Arrêt minute au pont de Tarcoles pour voir les crocodiles qui semblent attendre les touristes.
Quelques arrêts sur la route sur les plages du Pacifique, dont le belvédère de Jaco.
Et nous rejoignons notre hébergement près du parc de Manuel Antonio ; Blue Morpho House, établissement familial, esprit auberge de jeunesse avec cuisine commune.

J9 : Nous avons réservé nos entrées sur le site et nous sommes devant l’entrée du parc Manuel Antonio pour l’ouverture à 7h. Nous conseillons vraiment d’y être tôt, car au fil des heures dans le parc, cela devient vraiment la cohue, avec de nombreux groupes. Nous avons arpenté les différents sentiers, pu nous baigner sur des plages magnifiques encore désertes et vu pas mal d’ animaux dont un paresseux avec son bébé. Magique !
Nous avons quitté le parc en début d’après midi et avons déjeuné sur un restaurant de plage à coté du parc, beaucoup plus agréable.
Coucher de soleil au bar « El Avion », très touristique mais sympa.

J10 : Nous voilà repartis. Notre prochaine étape est Bahia Drake que nous avons choisi de rejoindre en voiture. Arrêt à Dominical pour regarder les surfeurs. Nous avons tenté d’approcher le parc Marino Ballena mais aucune vue possible sur la queue de la baleine sans payer l’entrée. Nous passons notre chemin. Par contre nous ferons une halte à Playa Ventanas, très agréable plage familiale, tranquille en ce milieu de semaine. La mer s’engouffre et traverse des rochers pour finir sa course sur la plage.
La route nous mène ensuite jusqu’à Rincon avec une jolie vue sur le Golfo Dulce. Il nous reste 1h de piste pour rejoindre Drake. Des ponts ont été construits, évitant ainsi la traversée des rivières. A la dernière bifurcation, il ne faut pas suivre l’application Maps qui fait encore passer par 2 rivières. Un peu d’aventure avec notre 4X4…
Notre hébergement Cabinas Murillo offre une très jolie vue sur la baie, beaucoup d’oiseaux dans le jardin et aux alentours dont des aras. Diner au restaurant Mar y Bosque, service un peu long mais c’est bon.

J11 : Nous avons réservé auprès de l’agence Corcovado Info Center nos 2 journées d’excursion.
Aujourd’hui, rendez vous à 8h sur la plage pour rejoindre l’isla del Cano en bateau. Quelques dauphins aperçus pendant le trajet. 2 Séances de snorkelling où nous suivons notre guide pour voir des tortues , des raies, un requin, de nombreux poissons multicolores. Pause sur la plage de la réserve. Retour sur la côte pour un pique nique, suivie d’une baignade sur la très jolie plage de Josecito. Il fait très chaud.
Retour à Drake. Après un petit temps de repos, nous partons marcher sur la plage et le sentier de randonnée qui longe la mer et on s’amuse à voir les pélicans voler et plonger pour leur diner.
Notre diner à nous se fera au restaurant Delicias.

J12 : Aujourd’hui c’est lever à 5h. Rendez vous à 6h sur la plage pour l’excursion au parc Corcovado. Après une bonne heure de bateau pour atteindre la station La Sirena et les formalités d’entrée au parc, nous arpentons avec le guide les sentiers pour voir des singes, un tapir, des pécaris, un fourmilier, des oiseaux…
Nous reviendrons sur Drake en début d’après midi. Déjeuner dans un soda prévu dans l’excursion.
La plage de Bahia Drake est très belle et nous offre la possibilité d’un belle baignade pour finir la journée.
Nous retournons diner au restaurant Mar y Bosque.

J13 : Nous quittons Bahia Drake, petite ville au bout du monde, que nous avons bien appréciée mais d’autres aventures nous attendent. Nous démarrons par la piste et cette fois nous éviterons la traversée des rivières… Nous prenons la direction de San Gerardo de Dota.
Sur la route, nous faisons une halte au site archéologique Finca 6 près de Palma Sur, pour voir les fameuses sphères de pierre. Un bâtiment avec une exposition intéressante. Un sentier à l’extérieur chemine à travers des clairières où on peut observer quelques sphères (assez peu en fait).
Nous avons opté pour la route de la côte pour rejoindre San Isidro El General. Nous traversons de belles vallées, avec vues sur les chaines de montagnes. Nous prenons de l’altitude, le temps se rafraichit et se couvre. Une petite route assez raide redescend vers San Gerardo, jusqu’à chez Miriam’Quetzal. Les petits chalets sont dans une propriété avec possibilité de parcourir un sentier dans la nature. Le diner est compris dans le prix et nous mangeons d’excellentes truites. Nous sommes à plus de 2000 mètres d’altitude. La nuit est très fraiche mais le chalet est bien équipé en couvertures et chauffage d’appoint.

J14 : Depuis la France, nous avions contacté Liliana, propriétaire de Miriam’Quetzal pour qu’elle nous organise une sortie pour tenter de voir les fameux quetzals. Rendez vous est pris à 5h30 avec Alex, notre guide (qui parle anglais). Il fait 5° environ (La veille au matin, cela frisait les 0°). Nous descendons un peu plus dans la vallée. Des petits groupes de touristes se forment autour de plusieurs guides qui pistent l’oiseau, en surveillant leurs arbres favoris, en imitant leurs cris. Et nous pourrons voir de très près 2 magnifiques Quetzals.
Après cette balade très matinale, nous prenons notre petit déjeuner. La température remonte vite.Le jardin de Miriam’Quetzal est plein d’oiseaux et notamment des colibris.
San Gerardo n’était qu’une halte pour nous mais la région semble magnifique et mérite probablement qu’on s’y attarde.
Il est 9h. Nous voilà repartis vers Cartago. L’étape est courte (70km). Nous arrivons à contacter la propriétaire de notre prochaine hébergement pour déposer nos bagages (Casa Irazu- logement chez des particuliers) et repartir tranquille pour un petit circuit : Belvédère d’Orosi avec une vue sur la vallée et le lac Cachi, Aguas termales d’Orosi (l’eau est à 30° mais le plus grand des bassins est en travaux et il ne fait pas très beau, donc on ne s’y attardera pas ), le tour du lac Cachi jusqu’au barrage, sans grand intérêt, les ruines de Ujarras dans un joli parc. Nous repasserons par le centre ville de Cartago pour voir les ruines de la Parroquia et la basilique et faire aussi quelques courses pour diner tranquillement « comme à la maison » chez notre hôtesse très sympathique.

J15 : Nous prenons la route pour Cahuita. Nous sommes tout près du volcan Irazu mais les nuages sont accrochés aux montagnes alentour et nous avons peur de ne rien voir. Nous optons pour une visite culturelle et ce sera le Monument national Guayabo, site archéologique précolombien près de Turrialba. Le lieu est quasi désert. La visite dure environ 1h, en suivant un sentier avec le chant des oiseaux. Nous avons bien apprécié ce lieu très calme.
Nous poursuivons notre route. Nous traversons de beaux paysages avant de retrouver la grande route 32 à Siquirres. Un retour sévère à la civilisation avec des travaux qui limitent la circulation, de nombreux camions et la zone portuaire de Moin.
On retrouve le calme avec la côte que nous longeons jusqu’à Cahuita. Changement d’ambiance. Petite ville tranquille, au rythme caribéen.
Notre hôtel El Colibri Rojo est à 3 km au sud de la ville, tenu par des français. Piscine- jacuzzi. Chambres agréables avec une cuisine commune, tables sous abri et hamacs. On prend nos marques pour 4 nuits.
Diner au restaurant Palenque Luisa avec un service extrêmement long.

J16 : Les forêts entourent l’hôtel. Et les singes hurleurs ne sont jamais loin.
Parc national de Cahuita au programme. Le responsable de l’hôtel nous propose de nous conduire à l’entrée du parc en centre ville à 8h30. La sortie du parc se situant juste à coté de l’hôtel, c’est très pratique.
Très joli parc, sentier au bord de la mer qui débouche sur de nombreuses plages. Nous verrons des singes, des ratons laveurs dont un qui nous a suivi pendant un petit moment comme un chien.
La mer était agitée mais la baignade dans les gros rouleaux à Playa Vargas a été plutôt amusante (en restant prudent).
Retour à l’hôtel en milieu d’après midi pour un en-cas reconstituant et une pause.
Fin d’après midi en centre ville avec un bon cocktail puis un diner au restaurant El Cangrejo Loco.

J17 : Une pluie soutenue est au rendez vous aujourd’hui, ce qui va compliquer un peu nos projets.
A Puerto Viejo de Talamanca, nous sommes obligés de nous réfugier dans un bar.
Protégés par nos capes de pluie, à Playa Cocles, nous regardons le spectacle des surfeurs évoluer dans les grosses vagues.
Au fil des heures, la pluie cesse mais le temps reste couvert, ce qui va nous permettre de faire une longue marche les pieds dans l’eau le long de la playa Uva : oiseaux, pélicans, singes hurleurs…
Au parc Gandoca-Manzanillo, la pluie récente a rendu le sentier très glissant, nous n’irons que jusqu’au belvédère qui offre une jolie vue.
Diner à Cahuita au restaurant Rincon del Amor.

J18 : Nous avons rendez vous à 8h pour une excursion et une journée chez les Bri-bri, communauté indigène. Nous avions pris contact avec Carine de Cariari Tours qui parle français mais elle n’était pas disponible. Elle nous a mis en contact avec David, d’origine néerlandaise mais qui parle français pour nous emmener jusqu’au village de Yorkin.
Après 20 mn de route et 20mn de piste qui nous conduit jusqu’à Bratsi, nous prenons une pirogue et remontons le fleuve qui sert de frontière entre le Panama et le Costa Rica. Finalement les pluies de la veille ont fait monter le niveau de l’eau et facilitent la navigation. Au cours du trajet d’environ 45mn, nous verrons un paresseux et des petites chauves souris
Le village est fait en partie de maisons traditionnelles ouvertes avec des toits en feuillages, de nombreuses plantes et fleurs. Nous visitons le jardin avec les plantes médicinales. Nous mangeons le casado traditionnel, et nous participons à une séance d’initiation sur la fabrication du cacao. Cette journée a été dépaysante mais nous resterons un peu sur notre faim quant à la culture Bri bri et l’authenticité de l’expérience.
Retour à la « civilisation » et dernière soirée à Cahuita. Belle baignade sur la plage de Playa Negra.
Diner au restaurant Las Olas.

J19 : Nous quittons l’hôtel à 7h. Nous n’avons pas eu un super temps mais le charme de Cahuita et ses environs a opéré pendant ces 3 jours.
Après un bon petit déjeuner au soda Kawe, et son gallo pinto très prisé, destination Tortuguero.
Nous sommes obligés d’affronter à nouveau la route 32 jusqu’à Guapiles puis nous bifurquons en direction de La Pavona, lieu d’embarcation pour Tortuguero. Grâce à Jessica que nous avons contactée suite au conseil de TCR, un capitaine de compagnie de bateau nous attend. Nous avions préparé un sac avec les affaires nécessaires pour les 2 nuits sur place. La voiture reste sur un parking avec le reste de nos bagages (pas de problèmes).
Le bateau file alors pendant 1h sur les canaux jusqu’au village puis nous déposera directement à notre hôtel « Miss Junie », jolie bâtisse en bois entourée d’un jardin avec piscine, à l’extrémité du village, entre la plage et la lagune.
Nous prenons contact avec Jessica pour finaliser la sortie du lendemain. Elle nous donne quelques conseils et des adresses de restaurants. Et on se laisse vivre le reste de l’après midi… au rythme caribéen. Diner au restaurant Mio Nino.

J20 : Rendez vous à 5h45 avec Jessica pour une balade en bateau électrique sur les canaux du parc national de Tortuguero.
Inquiètude en se levant car il pleut mais en moins d’une heure ,la pluie a fait place à un soleil magnifique. Nous sommes accueillis avec 4 autres français au bureau de l’agence par une boisson et des fruits et nous récupérons chacun une paire de jumelles.
Le canot électrique glisse sans bruit sur l’eau et permet une approche au plus près des animaux : iguanes, nombreux oiseaux, caïman, araignées avec en plus les explications passionnantes de Jessica. Génial !
Retour à l’hôtel à 9h30 pour le petit déjeuner qui nous est servi malgré l’heure tardive.
Nous voilà repartis sur les sentiers du parc national, sans guide cette fois et la balade est peu fructueuse : des singes et des lézards. On devient exigent… Grâce au panneau d’information nous saurons au moins comment nous comporter si nous rencontrons un jaguar !
Nous prenons ensuite une navette pour nous rendre au Parc Cerro Tortuguero, à 15 mn environ, ancien volcan recouvert de végétation qui culmine à 119m et domine la mer, les villages, la lagune. La vue est magnifique.
Retour au village pour déguster une noix de coco face au coucher de soleil sur la lagune.
Diner au restaurant D’Leite.

J21 : Lever vers 6 h pour profiter des dernières heures à Tortuguero : marcher sur la plage, déambuler dans le village presque désert, siroter un jus sur les terrasses donnant sur le canal.
Nous savions qu’en venant à Tortuguero en mars, nous n’avions aucune chance de voir les tortues mais nous ne regrettons pas notre choix.Malgré les nombreux touristes, on a beaucoup apprécié le calme et la sérénité dans cette nature magnifique.
Nous reprenons le bateau dans la matinée pour retourner à La Pavona et récupérer notre voiture.
Près de 4h seront nécessaires pour rejoindre Alajuela à 130 km et nous retrouvons la base chez Pierre B&B
Un petit tour au marché central d’Alajuela mais il est un peu tard.
Diner au restaurant El Mirador del Valle pour notre dernière soirée au Costa Rica.

J22 : Valises bouclées, petit déjeuner rapide , nous prenons la route pour le volcan Poas que nous avons réservé pour 8h20. Il fait un temps splendide, très dégagé. C’est très impressionnant. La visite prévoit 20 mn sur place, cela suffit, nous sommes à 2500 m d’altitude et on supporte une petite laine.
En redescendant du volcan, nous prenons un café dans une boutique d’une des plantations de café et il est l’heure de se rendre à l’aéroport pour rendre notre voiture et embarquer pour notre voyage retour (2 escales au Panama et Amsterdam).


Voilà. Ce fut un magnifique voyage. Dense mais c’était notre choix et cela nous a permis de découvrir une grande variété de paysages. Et nous n’avons jamais eu l’impression de courir.
Nous avons été super bien accueillis dans tous nos hébergements, très différents tant au niveau du standing que du style. Les habitants du Costa Rica sont très agréables.
Les visites et activités représentent un coût non négligeable dans l’organisation du voyage. L’offre est importante.Il faut faire une sélection. Il est indispensable de prendre des guides pour la visite de certains parcs ou réserves. Sans leur œil expert, on ne voit pas beaucoup d’animaux.
Pour les retraits d’argent, il n’est pas toujours facile de trouver des distributeurs en dollars. Mais ce n’est pas vraiment un problème. Nous étions partis avec des dollars. Mais on peut payer en colones un peu partout. Il faut juste faire des retraits plus souvent car les montants de retrait sont souvent limitées. De plus en plus d’endroits acceptent les paiements CB mais les paiements cash permettent d’obtenir des réductions, notamment les hôtels.

Merci encore à l’équipe de Tout Costa Rica pour son aide.

Annette et Juan.
.

Vues : 227

Commenter

Vous devez être membre de Tout Costa Rica BLOG pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Tout Costa Rica BLOG

Devis en ligne gratuit et sans surprise !

GPS, 2nd conducteur, kilométrage illimité, assistance 24h/24h et assurance tous risques avec franchise OFFERTS !

Découvrez le livre de Pierre !

Discussion Forum ToutCostaRica

© 2022   Créé par ToutCostaRica.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation