Tout Costa Rica BLOG

Itinéraires au Costa rica. Préparer son voyage grâce à 1000 expériences vécues.

Bonjour à tous,
Notre retour sur un séjour de 4 semaines au Costa Rica et Panama cet été du 23 juillet au 21 août 2021… largement de quoi faire …
C’est notre quatrième séjour et c’est à la fois une synthèse, un best of de nos séjours précédents avec des variantes et bien sur des nouveautés ! Séjour familial à 3 (avec notre fille de 19 ans, normalement notre fils est avec nous mais cette année il est en stage)…
Véhicule 4x4 confortable cat 6 (nous anticipons de la pluie et des passages de gué).
Nous prenons bien sur la carte premium… (réductions, assistance …)
Par précaution nous avons des documents type motif impérieux, mais au moment de partir ce n’était plus nécessaire – nous sommes vaccinés tous les 3.
Nous avons 2 vols directs AF : Paris – SJ à l’aller et Panama City – Paris au retour … pas d’escales exotiques en ce moment avec des règlementations qui changent sans arrêt. Mais finalement tout a été simple, pas de surprises.
Nous avons eu ces vols avec des prix inférieurs à ceux de nos voyage précédents !
Nous avons un passage de frontière terrestre CR vers Panama à Paso Canoas (région Corcovado) avec des règles … très floues ! on verra sur place avec le support de l’assistance et en se renseignant pendant le séjour. On laissera la voiture à la frontière, on la passera, taxi vers David la ville importante la plus proche, prise du nouveau véhicule : tout cela organisé avec les Equipes de TCT et Tout Panama…

24 juillet : arrivée à San José et Pierre détente chez Margarita – on aime bien, chaleureux, grandes chambres confortables, pratique de l’aéroport pour partir vers Monteverde – briefing le lendemain matin avec toujours autant de plaisir pour prendre le pouls et glaner des informations toujours utiles et plus actualisées …
J2 Départ vers Monteverde, trajet de 3h30 environ première étape de notre voyage avec 4 nuits prévues ; une de nos destinations préférées avec les réserves de Santa Elena et de Monteverde dans la forêt de nuage … le programme : pour les animaux, excursion de nuit dans la réserve kincajou, puis avec Rafael Elizondo (reco TCR) dans Curi Cancha (objectif quetzal atteint, mais il fallait aller au fond de la réserve, pas de photos, trop loin). Ensuite les 2 réserves Santa Elena et Monteverde pour profiter de la forêt (peu d’animaux) mais quelles ambiances ! cette année on a pris une guide à Monteverde (50$ à 3) pour mieux comprendre et voir (plantes, orchidées, etc…) + ballade à cheval (petit secret de TCR) le matin pour voir le panorama sur le Pacifique ! on a aussi apprécié le café colibri juste à côté de l’entrée de la réserve de Monteverde avec les mangeoires à colibri – on a complété avec Selvatura : zipline pour notre fille et ponts suspendus pour nous 2 (surperbe ballade avec un point de vue entre 0 et 30 m de haut – ambiance jurassik park) … on s’est fait un peu rincés … globalement les matins OK en terme de temps et après-mid pluvieux. Côté restauration : on recommande toujours Tree House pour l’ambiance dans le centre de Santa Elena et le restaurant « Tomas et Santiago » dans la montée qui va vers Monteverde en sortant de la ville, restauration plutôt soignée (on les suite depuis plusieurs années). On voulait consacrer une journée pour aller à Rio Celeste (que nous ne connaissons pas) depuis Monteverde (2h30 de route) mais le temps n’était pas propice pour avoir des eaux bleues turquoise ; ce sera pour une autre année. On loge à Fondavela, pratique 10' de la ville Santa Elena et beaucoup d'oiseaux dans les jardins (motmot, toucanets) et animaux (tatoo) assez faciles à voir + vue magnifique sur le Pacifique au coucher de soleil (selon météo bien sur) : un peu moins bien que d’habitude, changement de propriétaire, on essaiera autre chose la prochaine fois.
2ème destination vers la presqu’ile de Nicoya en passant par le pont et arrivée à Paquera pour 3 nuits : quelle vue sur isla Tortuga en arrivant, un coup de cœur ! l’hôtel Villas las islas avec la piscine à débordement et cette vue fantastique ; les singes juste autour de l’hôtel (hurleurs)…
On n’a pas fait ce qui était prévu finalement ! pas de Montezuma, pas de Cabo Blanco ! d’abord un tour dans la réserve de Curu : une très belle surprise, jolie ballade, belle végétation le long de la rivière, mangrove, beaucoup d’animaux visibles : daims, singes, racoons – un tour de canoe de nuit pour les phénomènes de bio luminescence -le lendemain un tour vers isla tortuga à partir de 12h00 : snorkelling, plage puis le soir autour de l’île plongée en maillot de bain dans l’océan pour le même phénomène de bio-L. ce format est bien plus immersif qu’en canoe (merci TCR pour le retour d’expérience) selon nous. Un restaurant très sympa en « ville » : Macho’s – 2 restaurants côte à côte 1 spécialité viande et 1 spécialités fruits de mer, poisson – vraiment bien, présentation produits, service (recommandé par le pilote du bâteau de l’excursion de Curi Turism). Paiements : ils sont tous psycho rigides sur la qualité des dollar : une rature et le billet est refusé, pourtant ils veulent du cash, cela vient de la banque du coin, Banco national qui n’est pas clean (comme TCR nous l’avait précisé). On a peu frôlé le clash avec l’agence de Curu Turism sur ce sujet … pourtant les billets sortaient de la banque – ils n’y sont pour rien mais c’est vraiment pénible … paiement CB alors ? oui mais ils prennent des commissions élevées (> 10€).

Après la très bonne surprise Paquera, direction Ostional toujours sur la presqu'île (3 nuits) et l’arribada des tortues de fin juillet (calcul au jour près par Marielle selon les quartiers de lune, et cela marche)… bon cette année tout est perturbé : plusieurs arribadas par mois depuis mai au lieu de une grande … ils n’ont pas vu cela depuis 20 ans… mais elle est arrivée avec 48 heures de retard mais nous avons bien vu les tortues 2 matins de suite (tortues de Ridley ou olivâtres qui viennent pondre de nuit ET de jour de manière massives, un peu dilué donc cette année). Un spectacle vraiment unique : quelques plages dans le monde (3 ou 4 ?) vivent ces phénomènes et seule cette espèce de tortue est concernée … on a organisé notre voyage autour de cette date… les visites sur la plage sont de plus en plus encadrées (COVID et protection du phénomène, il faut être accompagné par un guide). Nous logeons à l’hôtel Luna Azul et le patron est en contact avec le bureau pour être informé en temps réel des arribadas : nous l’apprécions beaucoup (notre 3ème visite) – il est Suisse et est présent au CR depuis presque 20 ans. Etablissement confortable, très bon restaurant, à 10min de la plage d’Ostional… Nous avons également fait un tour de bâteau avec des pêcheurs à partir de San Juanillo (à 10’ d’Ostional, très jolie plage) pour aller au large et voir des accouplements de tortues (réussi) – on peut également voir dauphins et baleines … mais pas cette fois ! une de nos plages préférées est celle de playa Pelada à 45’ d’Ostional (un passage de gué) avec un restaurant en léger surplomb tout simplement formidable : sofas avec coussins, plats sympas, …).

On avait prévu des nouveautés comme les grottes de Barra Honda mais c’était un peu loin pour une balade, et pas trop le courage…
Ensuite on change d’horizon, cap sur les Caraîbes avec une étape intermédiaire au volcan Irazu (on ne connait pas) proche de Paraiso. La route est une vraie galère ! beaucoup de trafics, de camions, sans surprise ! Volcan Irazu : bonne surprise, facile en voiture, mais il faut du beau temps (c’était le cas, de bonne heure). Penser à s’inscrire pour réserver ses billets d’entrée sur le site du SINAC : on peut le faire en ligne sur place avec le wifi de l’organisation). Quasiment 3500m ! Pas de lac dans le cratère à cette époque, dommage...
On est parti avant midi pour aller vers Cahuita notre point de chute suivant et un de nos points favoris : la route = une vraie galère en passant par Turrialba par la montagne – on s’est arrêté acheter du fromage … Ensuite depuis Siquirres, les travaux d’agrandissement de la route sont terribles, et il vont durer des années … A partir de Limon c’est OK…
Cahuita (5 nuits) pour nous c’est « passion fruit lodge », un havre de paix ! tenu par des français vraiment sympa. Un jardin superbe, un coin rancho bbq, une piscine vraiment cool, une mare avec les fameuses grenouilles en étant accompagné de nuit par Philippe le boss. Ils ont même 2 caimans qui viennent de temps en temps. On aime le parc de Cahuita et la longue randonnée en sous-bois (moins chaud) qui longe la plage et la plage tout au bout (il y a 2 options de randonnées) où on peut se baigner, on croise paresseux et singes, agoutis, coatis, serpents, toucans, même sans guide. Un de nos parcs préférés… pas trop de monde sauf tout au début notamment le WE mais ensuite c’est calme ! On a été également dans le parc de Manzanillo, mais avec les pluies très très boueux et très glissant, sympa aussi. Cette année on a voulu aller à Gandoca de l’autre côté du parc, il faut faire le tour : cela se prépare ! au bout du monde … on y retournera en ayant cette fois préparé l’aventure (kayak sur la rivière, lamantins possibles etc …) – là on a fait beaucoup de route (3h A/R) pour pas beaucoup, pas grave ! dans les must du coin : slowth point à playa uvita : le meilleur coin pour voir des paresseux – on en voit à chaque fois entre 3 et 5 parfois dans des bonnes conditions mais pas toujours, il faut y retourner plusieurs fois avant les ballades tôt ou au retour en fin d’après-midi pour multiplier les chances de les voir proches / avec une bonne lumière / actifs : des 2 doigts et des 3 doigts … on peut aussi faire du kayak sur la rivière qui se jette dans la mer en louant sur place, c’est vriament top on voit aussi des animaux (tortues d’eau douce, singes).
Pour diner, des changements car beaucoup de restaurants que nous connaissions ont fermé : on a fait quelques BBQ à l’écolodge … un diner haut de gamme à la percora negra (un restaurant tenu par un italien haut en couleur … très bien mais un peu cher)… Le midi on va acheter des « pattys » dans une petite échoppe qui s’appelle patty delRita : tous les tikos s’y pressent … délicieux …

Après la côte on remonte vers la montagne et direction San Gerardo de Dota ou plus exactement au Paraiso quetzal lodge (2 nuits) avant de descendre dans la vallée. On adore cet hôtel avec une vue sur la vallée et la côte Caraibes et fantastique coucher de soleil avec les colibris en premier plan … ambiance feu de cheminée car il fait froid le soir … les bungalows sont simples et fonctionnels, dans un jardin très joli : balades possibles autour. Restauration simple mais de qualité, sangria de « mora » très sympa pour l’apéritif. Mais l’objectif reste le quetzal : d’abord le tour très tôt le matin avec le guide (Eric – 2ème fois avec lui, vraiment très bien). On a du crachin, petite pluie mais cela ne nous empêche pas de les voir dans d’excellentes conditions – le réseau avec les fermiers locaux permet de les repérer de manière permanente dans toute la région = gagnant gagnant car ils sont intéressés au dispositif et informent dès 5/6h00 du matin via whatsapp les guides… très souvent dans les aguacatillos sauvages. On visite également des cultures de fraises, une des spécialité de la région.
Ensuite nous allons dans la vallée de San Gerardo (sacrée descente) et nous nous arrêtons à un soda + vivero où nous savons qu’il y a régulièrement des quetzals : confirmé par la personne de l’hôtel : nous grimpons sur la colline. Nous les repèrerons le soir et le lendemain matin (male + femelle) autour de leur arbre préféré. Le matin, il fait beau – nous patientons et finissons par les voir et ils passent juste devant nous : magnifique ! Autre sujet ; nous pensions que les tapirs étaient un peu un mythe avec les pancartes sur la route : le guide nous explique que pour les voir il « suffit » de prendre sa voiture à partir de 22h00 sur la route principale et de faire des A/R sur une distance de 15km autour de l’hôtel et qu’on finit par les voir … bon on ne l’a pas fait … ue autre fois.

Ensuite direction le Corcovado, avec un premier stop au Danta Lodge, environ 30km avant Puerto Gimenez. Un lieu un peu en retrait dans la forêt que nous trouvons fantastique : des bungalows disséminés dans la forêt avec douche à l’air libre et moustiquaires comme fenêtres : immersion totale … le truc génial est que 1 famille de mono titis (les plus petits singes – 50-100 individus) habite dans un immense palmier à l’entrée de l’hôtel et qu’ils passent le matin (vers 5h00) et rentrent le soir … bon il faut juste qu’il ne pleuve pas … OK un soir avec belle lumière, KO le lendemain avec la pluie … c’est déjà pas mal … on est à 5m quand il traversent via les airs… Autre truc sympa, le mirador sur la colline avec une vue spendide sur la forêt : toucans, perroquets, … ils ont créé un réseau de sentiers agréables pour se promener (on s’est pris une sacrée averse …). Autre activité vraiement intéressante = tour de kayak dans le golfo dulce (à 10min) à playa blanca : départ sur la plage, puis on va vers la mangrove en rentrant dans une rivière – paysages splendides, des oiseaux (spatule, aras en pagaille), des singes, un paresseux et son petit (endormis) – dans le golfe on peut également croiser tortues (notre cas) dauphins (une autre année) et baleines (pas de chance). Notre guide nous dit que l’année précédente ils les voyaient depuis la plage en saison (août notamment). Pluvieux mais sympa !

On continue vers le parc du Corcovado (4 nuits) et plus exactement vers Carate et un eco lodge que nous ne connaissons pas le finca exotica (au niveau de l’aéroport … qui ne fonctionne plus). Superbe endroit mais la route pour y aller … 2h00 pour 45km depuis Puerto Gimenez. Même les locaux trouvent que la route est un terrible … mais çà passe surtout qu’ils viennent de terminer la construction de ponts qui permettent de s’y rendre sans franchier de gué (il en reste un seul). En saison des pluies c’est quand même un plus en terme de tranquilité… Les activités : une journée dans le parc, sur le sentier – pour nous pas photo entre cette partie et la sirena – on préfère, pas pressé par le bâteau, on n’est pas les uns sur les autres … un tour extraordinaire avec pas mal d’animaux : grande famille de coatis, petites grenouilles (noire/verte), 2 fourmilliers très actifs dont un en positions de défense face à un coati (spectaculaire), aras, singes. Et une méga averse ! Le lendemain : tour de kayak sur la lagune tôt le matin avec très beau temps : singes, oiseaux, crocos … en saison sèche autour de la lagune, pléthore de singes car beaucoup de fruits … un endroit calme et superbe. L’après-midi, on prend le risque de la balade à cheval à 1h de route autour du rio piro à la finca san miguel. Vraiement bien, pas de pluie, pas besoin d’être experts, très tranquille = un must.
Départ pour le Panama et Boquete (4 nuits) le jour suivant : beaucoup de routes, passer la frontière terrestre changer de véhicule à David à 1 heure de la frontière, et monter à Boquete aux abords du volcan Baru (3500m)… un peu la galère mais on arrive en milieu d’après-midi … après un test obligatoire (bien organisé) et quelques discussions au poste frontière (les règles sont un peu à géométrie variable). L’agence de location côté Costa Rica nous a bien aidé dans les formalités ce qui permet de gagner du temps… un truc utile : on a fait nettoyer la voiture (30’ pour 5$ de fond en comble) dans un petit garage sur la route ce qui permet d’éviter les histoires lors de la restitution (très / trop sale sinon !).
Panama, 1 heure de décalage = (beaucoup) plus urbanisé que le CR … on ne s’en souvenait pas … Masque obligatoire dans les rues... Boquete (1200m) = une vraie belle surprise, une ville tranquille, pas mal d’étrangers résidents, des restos très sympas, des paysages très agréables. Les activités : ascencion du mont Baru en 4X4 pour être au sommet à 5h00 pour le lever du soleil… quelle ascencion : un truc de dingue (2300m de dénivelé). A pied 6h00, nous ne sommes pas entrainés pour cela … Quelle vue ! on voit à 360 ° les côtes Pacifique et Caraïbes. L’agence recommandée par Tout Panama = beyond aventures = 100% satisfaits … on a également été dans le golfe de Chiriqui en bâteau pour voir les baleines (on en a vu, pas super bien mais pas mal, une qui sautait au loin) mais quelle décor avec toutes ces îles ! on a atterri sur une petite île pardisiaque (isla Gamez) où nous avons déjeuner sur place (poisson grillée préparé sur la plage) et passé l’après-midi. Un must !
Dernière activité : c’est aussi une région de quetzal très réputée même si ce n’est pas la saison. On a fait le sentier « pipeline » avec un guide : super balade, forêt très agréable … et nous avons vu 4 quetzals grâce au guide qui à force de les appeler à fini par les repérer dans les fameux aguacatillos (encore) : male, femelle et jeunes (los tardivos selon lui, des tardifs), dans de bonnes conditions (50m). A cette époque ils ont changé de localisation. Il nous raconte qu’en saison (avril, mai) il lui est arrivé de croiser > 20 quetzal dans un tour… un bon spot …
Direction Panama City, un voyage long et fastidieux avant de repartir pour Paris.
On aime bien Panama City : nous sommes logés à l’entrée du Casco viejo (chez Marc, Tout Panama) et les travaux dans la ville encore nombreux certes portent leur fruit avec des rénovations de bâtiments magnifiques.
Voilà c’est fini !
Mais on compte bien revenir … on ne s’en passe pas…
En encore merci aux Equipes de TCR et TPanama

Vues : 231

Commenter

Vous devez être membre de Tout Costa Rica BLOG pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Tout Costa Rica BLOG

Devis en ligne gratuit et sans surprise !

GPS, 2nd conducteur, kilométrage illimité, assistance 24h/24h et assurance tous risques avec franchise OFFERTS !

Découvrez le livre de Pierre !

Discussion Forum ToutCostaRica

© 2021   Créé par ToutCostaRica.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation