Tout Costa Rica BLOG

Itinéraires au Costa rica. Préparer son voyage grâce à 1000 expériences vécues.

Deux mois au Costa Rica, voyage et bénévolat, février-mars 2021

Bonjour à tous,

alors c´était la deuxième fois que je voyageais au Costa Rica et je vous renvoie donc à mon compte rendu du 20 septembre 2015 intitulé Voyage en famille du 09 au 28 août 2015.

Ce dernier voyage s´est décidé de manière assez rapide et spontanée. C´était un peu une fuite de l´Europe du Corona (je refuse le féminin), motivée par les billets lus sur Toutcostarica.com -que je connaissais depuis 2015- et les informations trouvées sur la situation dans le pays. Nous sommes parties à 2, ma collègue actuellement en congé sabbatique et moi-même, qui ai démissionné en 2020 (Corona a aussi des effets positifs).

Je ne peux qu´encourager tous ceux qui hésitent à réserver un billet, même si à priori je ne suis pas favorable à la multiplication des voyages en avion. A situation exceptionnelle, voyage exceptionnel. Au Costa Rica vous serez la plupart du temps dans la nature, à l´air libre et avec des Ticos respectueux des consignes sanitaires : port du masque, lavage des mains et distanciation, mais tout cela dans la douceur. Tout fonctionne, certes au plus à 50 % et souvent beaucoup moins, mais ça tourne et c´est bon pour le moral et pour tout le monde ! On vous prendra la température souvent, mais vous porterez peu le masque et les possibilités de réaliser un test avant de partir sont nombreuses. Pour ce dernier, il faut s´y prendre à l´avance si l´on ne veut pas payer 150,00 $ par personne. Le gouvernement du CR autorise aussi désormais à rester au-delà de trois mois sans visa, seulement avec l´assurance adéquate.

Nous avons comme en 2015 utilisé les services de toutcostarica.com et là encore je ne peux que le recommander : location de voiture, hôtels conseillés... Les informations sont plus fiables que celles des guides habituels. La carte Premium est très vite rentabilisée avec les réductions sur les hôtels et activités listés par le réseau. Et les retours si vous avez des questions ou difficultés, avant et pendant votre séjour, sont rapides et efficaces. Seuls les conseils pour le bénévolat ont été un peu décevants et nous avons trouvé notre lieu de bénévolat par nous-même.

La partie bénévolat :

Si vous n´avez pas de compétence dans le domaine, évitez de chercher à faire du bénévolat pour la protection des animaux. C´est devenu un véritable grand marché mondial, qui vous coutera plus qu´un voyage de luxe.

Il existe de nombreux organismes type Woofing, Worldpackers, pour trouver des lieux où faire du bénévolat. Ce sont des associations, dont vous devenez membres pour bénéficier de leur réseau et c´est de mon point de vue préférable aux agences organisant des bénévolats très onéreux.

Nous étions du 20 février au 20 mars dans la Finca La Flor de Paraiso (Valle Centrale).

Alors c´est un lieu socio-éducatif où entre autres choses on enseignait l´espagnol avant le Corona. Actuellement, un groupe de permaculture y vit et le projet est en transformation. Nous nous sommes occupées des animaux : chèvres, poules, chevaux et chiens et des cultures : désherbage, compostage, récoltes pour l´élaboration des repas, travail du bambou…  Les bâtiments sont spartiates et mériteraient des travaux. Certains sont en cours. Pour des jeunes ça va. Pour nous c´était pas tous les jours facile, aussi en raison de l´évolution et des incertitudes du projet actuellement.

Je pense qu´on peut trouver d´autres lieux plus sympas. Cependant certains depuis l´épidémie ne fonctionnent plus.

La partie voyage :

En 2015 nous avions plutôt visité le Nord et le Pacifique Centre.

Cette année nous avons visité « les Suds » et le Centre du pays.

Mes endroits favoris pour les deux voyages sont : Tortuguero, Sarapiqui, Rincon/Tenorio, Monteverde, la région de montagnes du Chirripo, le Corcovado.

J´aime moins :

- Le Guanacaste chaud et sec, « plage » des Américains.

- Les Caraïbes Sud : accueil plutôt moins sympathique, le PN de Cahuita vaut néanmoins le coup et on donne ce que l´on veut à l´entrer.

Je ne connais pas la péninsule de Nicoya, ni Manuel Antonio et je ne suis montée au sommet d´aucun volcan. Ce qui me laisse de quoi revenir un jour…

Actuellement et je pense y compris à Manuel Antonio, que nous avions évité en 2015, vous ne serez pas gêné par la foule. Et s´il n´est pas nécessaire de réserver à l´avance, je vous conseille de le faire, car la faible occupation touristique fait que toutes les chambres ne sont pas nécessairement mises en service et surtout pour choisir son logement tranquillement en lisant et comparant les descriptifs des hébergements Toutcostarica.

Au Costa Rica, ne vous fiez pas au kilométrage ni aux indications de trajet de Google. Celles de Pierre, elles sont justes. Il faut du temps !

Sauf si vous avez beaucoup de temps, il n´est pas utile d´aller à Bahia Drake et à Puerto Jimenez. L´un des deux suffit pour accéder au Corcovado.

03/02 Transfer (40,00 $ en espèces pour le taxi réservé pour nous par TCR) et nuit au tradition (Aranjuez) à San José, petit hôtel sympathique et agréable avec un bon petit-déj dans un joli cadre.

04/02 briefing, récupération de la carte premium et de l´automobile à l´hôtel et direction le sud.

Par l´Interamericana ou Panaméricana, qui traverse toute l´Amérique de l´Alaska à la Terre de feu. Trajet impressionnant par cette voie « rapide » qui grimpe à plus de 3 000 m souvent dans le brouillard, nuit vers San Gerardo de Dota au Paraiso Quetzal dont l´accès est indiqué directement à droite de la route (2h + pause Restaurant La Perla, où ils servent aussi un très bon café, sur la Panaméricaine). Le Paraiso Quetzal est un coup de cœur !

05/02 La visite guidée du matin (6-8) proposée par l´hôtel pour l´observation du Quetzal, nous a permis d´en voir 6-8 (mâles, femelles et jeunes) et de rapporter de magnifiques photos, car les guides sont souvent équipés pour fixer le téléphone sur leur télescope. Ce qui a le double avantage de permettre à tous de voir tout en gardant la distance et de faire de superbes photos ou vidéos. Il faut dire que c´était la saison des amours, propice à l´observation.

Visite des sentiers de l´hôtel et de la Vallée de Dota où l´on produit du café d´altitude et où l´on peut déguster un bon café à San Maria de Dota (Coopedota, qui offre aussi des visites guidées sur la production de café). Remarque sur le café : au Costa Rica, on boit traditionnellement un café ordinaire et il est encore « rare » de boire un bon expresso ou capuccino.

06/02 direction Terraba (Region San Isidro del General) 139 km 2h.

07 et 08/02 :  Terraba : découvrir la culture indigène terraba au Ricon Ecologico de Terraba, avec Paulino. Avec sa famille, il a replanté des milliers d´arbres et reconstitué une forêt secondaire de 65 ha., qu´il vous fera redécouvrir. Les indigènes représentent moins de 1% de la société du CR. Divisés en 9 ethnies dans 22 réserves, ils constituent malheureusement la couche sociale la plus basse et la plus discriminée, mais comme partout dans le monde.

09 Terraba -> Bahia Drake : Panamericana, ruta 245, puis la piste depuis Rincon (155 km 3h30). Nous avions fait ce choix d’y aller en voiture, car nous allions ensuite à Puerto Jimenez, mais si c´était à refaire nous irions prendre le bateau à Sierpe pour venir en traversant la mangrove réputée. Car les trajets par les pistes sont parfois longs (et impraticables en saison des pluies). De plus notre logement Las Caletas, à l'écart du village de Bahia Drake, n´était accessible qu´à pied ou en bateau. Donc il faut s´entendre avec eux pour qu´ils viennent organisent votre arrivé en bateau depuis Bahia Drake. Las Caletas est un coup de cœur (observation des aras, vue magnifique, personnel adorable, bon restaurant…) !

10 Bahia Drake : snorkeling avec Drake Divers. Vaut la peine.

11 Bahia Drake : tour avec une nuit, avec Nativos Corcovado (alternative moins onéreuse au tour avec nuit dans le PN du Corcovado lui-même). C´est une sacrée expérience de passer une nuit chez Alfredo, au Paraiso Verde, en bordure du PN du Corcovado, néanmoins on était un peu déçues côté observation des animaux. A éviter pour ceux qui aiment le confort et je pense que la formation et l´expérience d´un guide professionnel sont incomparables.

Remarque : utilisez les services des guides dans les PN. ! Cela en vaut la peine, car il est difficile pour nos yeux inexpérimentés de voir les animaux et en plus vous soutiendrez l´économie.

12 Bahia Drake retour et nuit dans notre super « tente de luxe ». Le restaurant de Las Caletas est très bon aussi. Je le précise, car ce n´est pas pour la nourriture que vous irez au CR. La qualité étant moyenne.

13 Bahia Drake, départ pour Puerto Jimenez (>2h30). L´hôtel Punta Preciosa était complet (donc à réserver à l´avance), donc hôtel Agua Dulce : rien d´exceptionnel. L´eau du Golfe Dulce est, trop chaude et avec des courants dangereux à cet endroit, pour se baigner et la piscine pas vraiment rafraichissante… Mais, des aras, des iguanes et la terrasse du rez-de-chaussée envahie la nuit par les crabes (un spectacle impressionnant pour les insomniaques en quête d´internet).

14-15 Puerto Jimenez : Kayak dans l´espoir de voir les dauphins avec Aventuras tropicales. Aventuras Tropicales a aussi ouvert un petit café-restaurant très sympa, qui sert de très bons plats et cafés et vaut le détour même si vous ne faites pas de sortie avec eux. Mais, je pense qu´il est presque impossible de voir des dauphins avec les kayaks contrairement à ce qu´annoncent les guides. Il faut faire pour cela un tour en bateau motorisé, comme lors de notre sortie à Isla de Cano.

Petite visite chez le coiffeur 5 €/P (puisqu´ils sont ouverts contrairement à l´Allemagne).

16 Puerto Jimenez direction San Gerardo de Rivas pour 3 nuits (>4h30), au Talamanca Nature Reserve pour loger et visiter les abords du Chirripo, un coup de cœur ! Le restaurant, les chambres, les sentiers, la rivière très fraîche, les oiseaux…

17 En fait, si on entre dans le PN du Chirripo, il faut réserver avant, un guide et dormir au refuge Los Crestones et préparer ses jambes pour l'ascension à 3800m et surtout la descente caillouteuse. Donc nous nous contentons des sentiers du Cloudbridge, très bien, mais accidentés, attention avec la pluie et la durée ne se mesure pas aux km.

18 San Gerardo de Rivas, Talamanca Nature Reserve, observation des oiseaux et sentiers de la réserve.

19 Départ pour Cartago et nuit à Orosi. L´Orosi Lodge, très agréable, plein de petits détails: déco, bouilloire pour un café, frigo… Il est tenu par des Allemands avec un café-magasin pour trouver de jolis petits souvenirs. Ils vous conseilleront les restaurants sympas à Orosi, dont un italien Il Giardino proposant les bières artisanales et de bonnes pizzas…

20/02 On peut rendre la voiture directement à la Finca La Flor, notre lieu de bénévolat et c´est là que nous en sera livré une autre un mois plus tard pour la suite de notre périple.

Remarque sur les logements et changements entre 2015 et 2021 : l´apparition des RBnB et autres Huber : pour ma part je ne souhaite pas contribuer aux impacts socioéconomiques derrière ces bas prix…

Par ailleurs, les écolodges n´ont souvent d´écologiques que le nom. Le Costa Rica est un fabuleux pays pour sa biodiversité et y travaille, mais ce n´est pas (encore) un paradis écologique !

Du 20 mars au 27 mars, fin du voyage pour moi. Mon amie prolonge jusqu´au 20 mai. 

Notre véhicule est livré directement à la Finca la Flor de Paraiso. Nous partons pour Turrialba. Hôtel Turrialtico, un peu vieilli mais sympathique et quelle vue sur le volcan Turrialba et la vallée et un bon restaurant. Dans la Vallée se trouve le Centre universitaire de recherche et conservation Catie, que l´on peut visiter et où l´on peut manger aussi et observer les caciques de Montezuma et leurs nids incroyables. Le temps pluvieux ne nous permet pas d´entreprendre de vraie randonnée vers les volcans Irazu et Turrialba.

Ensuite direction Sarapiqui, pour l´observation des oiseaux. Je conseille vivement la visite de la Finca Sura parmi les activités pour découvrir les plantes et productions bios locales. Nous logeons au Selva Verde Lodge.  Ce choix, car ils proposent des tours de nuit et le matin, qui nous permettent de voir des grenouilles, des oiseaux etc. C´est un grand hôtel, avec de belles chambres dans une forêt secondaire, qui s´engage socialement et écologiquement, mais qui accueille aussi normalement des bus de retraités américains… Là nous étions 4 personnes. Je conserve toujours un excellent souvenir d´un logement chez un ornithologiste : la Posada Andrea Cristina, très abordable, où je retournerai un jour peut-être et où le petit déjeuner était maison, différent et délicieux. Entreprise familiale qui propose des tours ornithologiques, rafting et cacao. Mais, je voulais changer et nous n´étions là qu´une nuit.

Direction La Fortuna et le volcan Arenal. Nous logeons à l´Arenal Oasis Ecolodge, un coup de cœur ! Comme son nom l´indique une oasis de forêt secondaire rétablie dans une région agricole. Na manquez pas le tour de nuit et ses fabuleuses grenouilles. Il paraît qu´ils en comptent 28 espèces. On en a vu beaucoup, mais pas tant tout de même.

Allez visiter l´Ecocentro Danaus ! Une réserve privée qui vaut le détour.

Allez boire un bon café et déguster des chocolats au Café Chocolate Fusion proche de l´église et de la place centrale à La Fortuna, qui propose aussi des visites sur le lieu de production de leur chocolat, avec un très bon restaurant paraît-il et où l´on peut même observer des paresseux… Une sympathique entreprise familiale qui offre de la qualité !

Profitez des sources thermales. Evitez l´usine Baldi. Préférez le cadre plus naturel peut être des Ecotermales ! Nous étions 2 pendant deux heures, puis 10 au maximum ! Génial !

Dernière étape pour moi l´Essence Arenal à El Castillo, avec un très bon restaurant végétarien servant les produits de la finca et des environs et offrant une belle vue sur le lac Arenal et le volcan.

A proximité, cher mais génial : Sky Adventures (pas de réduction Premium), avec ses tyroliennes.

Vous l´aurez compris, j´aime énormément ce pays et ses habitants et jamais deux sans trois… D´ailleurs, nous avons rencontré beaucoup de voyageurs qui n´en n’étaient pas non plus à leur premier séjour. Pour le CR -comme pour les autres destinations d´ailleurs-, ne dites pas « on a fait », mais appréciez et reprenez-en !

Fabienne (et Ulli, qui y est encore et valide tout).

 

Vues : 219

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Devis en ligne gratuit et sans surprise !

GPS, 2nd conducteur, kilométrage illimité, assistance 24h/24h et assurance tous risques avec franchise OFFERTS !

Découvrez le livre de Pierre !

Discussion Forum ToutCostaRica

© 2021   Créé par ToutCostaRica.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation